Le goût transfrontalier à la table de collectivités territoriales catalanes…

19/12/2018

Vendredi 14 décembre, Joëlle Anglade, conseillère communautaire Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), déléguée entre autre à l’Agriculture et à la Viticulture, Bruno Valiente, également conseiller communautaire PMM,  délégué au Marché de Gros, aux côtés de Michel Guallar, président de la Chambre d’Agriculture des P-O, et de Patricia Taba-Gomez, représentant le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR), ont reçu dans les locaux de ladite Communauté Urbaine une délégation du Consell Comarcal del Baix Empordà (située dans la province de Gérone en Catalogne), composée de son président, Joan Català Pagès, du responsable agriculture, Frances Goli Llorens, et de Josep Puigbert, directeur de la Casa de la Generalitat de Perpignan.

 

Le Consell Comarcal del Baix Empordà (qui regroupe 36 communes… comme PMM), peuplé d’environ 132 000 habitants, est venu présenter la structuration de sa filière agricole et une partie de sa filière agro-alimentaire. Cette collectivité territoriale catalane souhaite renforcer ses échanges avec notre territoire et concrétiser éventuellement des partenariats dans le cadre de partages de bonnes pratiques.

 

Le Baix Empordà (le Bas-Ampurdan en français) est une région riche en productions agricoles diverses et variées, notamment de céréales et de pommes, ainsi que le riz, les fruits et légumes. Au niveau de l’élevage, le Baix Empordà alimente essentiellement les marchés de la capitale catalane, Barcelone. Lors de cette rencontre, les participants ont pu apprendre que le Consell Comarcal est également très structuré au niveau de la gestion de la pêche, avec l’existence de « confréries »  de pêcheurs particulièrement actives. De son côté, PMM a présenté son territoire au travers d’un film, ses équipements, son marché de gros, la structuration des filières… et l’incontournable marché import-export Saint Charles international, fleuron incontestable (et incontesté) de notre économie. Les responsables de la Chambre d’Agriculture ont pour leur part insisté sur les programmes CIVAMBIO, « Bienvenue à la Ferme », mettant l’accent sur les stations d’expérimentation de Torreilles et Tresserre. Le CIVR a abondé dans sa volonté d’établir des coopérations, de consolider celles qui existent en les développant.

 

D’un avis unanime, les échanges ont été instructifs, constructifs, les uns et les autres partageant des expériences, des préoccupations, allant même jusqu’à jeter des ponts pour d’éventuels projets en commun. La base de la discussion s’est établie à partir des possibilités et des contraintes posées par les différences issues des institutions respectives.

 

En conclusion, les représentants des quatre institutions précédemment citées ont inscrit cette première rencontre dans un calendrier annuel qui les amènera à se retrouver plus ou moins régulièrement, en fonction de l’actualité sur les bassins de vie concernés, certes, mais aussi pour bâtir une expérimentation unique et en tout cas innovante entre, par exemple, dans un premier temps, des échanges entre jeunes agriculteurs.

 

La prochaine réunion est prévue pour début 2019. Elle se déroulera en Catalogne sud, sur le territoire de la comarque du Baix Empordà, avec notamment au programme la visite du Centre d’Innovation sur le Goût dans la village de Monells (environ 1 300 habitants).

 

Please reload