Pollution d’hydrocarbures sur le littoral

29/11/2018

Comme la plupart des plages du littoral roussillonnais, la façade méditerranéenne de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) n’a pas été épargnée par la pollution marine provoquée par la collision entre deux navires au large de la Corse, le 7 octobre dernier.

 

 

Du Barcarès à Canet-en-Roussillon, les gardes ont fait le tour des plages du territoire communautaire afin, justement, de traquer les résidus d’hydrocarbure qui, parfois, dans certains secteurs ont été ramassés… à la pelle.

Les agents ont pu constater que les traces de pollution d’hydrocarbure étaient présentes sur toutes les communes – Le Barcarès, Torreilles, Sainte-Marie-la-Mer et Canet-en-Roussillon, avec différente concentration. Rappelons que d’autres communes littorales des P-O – Saint-Cyprien, Argelès-sur-Mer, Collioure et Port-Vendres notamment – ont subi le même sort.

De l’avis des gardes, concernant le territoire de PMM, « la plage la plus impactée est le secteur sud de la plage de Canet ».

Vu la taille des galettes d’hydrocarbures, ce fut un travail fastidieux auxquels les personnels concernés ont dû faire face, mais chaque agent a été à la hauteur du « défi environnemental » ! Les services techniques communaux ont su retrousser les manches efficacement puisque c’est manuellement qu’ils ont dû intervenir.

Au final :

  • Torreilles : peu de traces à ce jour ; c’est la plage la moins impactée.

  • Sainte-Marie : peu de traces également (impact très limité).

  • Le Barcarès : un peu partout sur le linéaire mais le secteur le plus impacté reste la zone du Lydia en remontant vers le nord.

  • Canet/ secteur sud (aux alentours du club de plage « Naudo »).

Désormais tout est rentré dans l’ordre. Bravo à tous les intervenants pour leur efficacité et leur rapidité d’exécution.

 

 

 Opération nettoyage à Canet en Roussillon

 

Please reload