Inauguration du tour de la cellere à Pézilla-la-Rivière

24/09/2018

 

 

Samedi 22 septembre en matinée, le maire de Pézilla-la-Rivière, Jean-Paul Billès a convié le président de PMM, Jean-Marc Pujol, ainsi que le préfet des P.-O., Philippe Chopin, le vice-président du Conseil Départemental, Michel Moly, le sénateur François Calvet et diverses autres personnalités, maires et élus à plusieurs inaugurations au cœur du village. Parmi les réalisations à l’ordre du jour, aux côtés de travaux d’aménagement de la cour de l’école maternelle et du centre culturel (accessibilité et rénovation thermique), était mise en valeur la livraison de la nouvelle avenue de la République, qui permet de cheminer autour du cœur historique de Pézilla-la-Rivière, sa fameuse cellere.


Après la rénovation qualitative menée à l’intérieur de celle-ci, sur la rue circulaire Pau Berga en 2016, la communauté urbaine a donc procédé, avec la commune de Pézilla-la-Rivière, au réaménagement du deuxième cercle, extérieur celui-ci, avenue de la République et place de la Nation. Ce chantier majeur, tant par son niveau d’investissement proche de 1,5 million d’euros que son rôle central dans la valorisation du cœur et du patrimoine historiques de la commune, a conduit à la création de cheminements piétons colorés, en béton désactivé et pierre naturelle, dont l’aspect esthétique est en parfaite harmonie avec les réalisations précédentes au cœur de la cellere. Au-delà de la réfection complète de la place de la Nation, ce sont ainsi 500 mètres de voirie qui ont été rénovés.


Le mur médiéval retrouvé

Au niveau de la rue de l’église, la démolition partielle de constructions préalablement acquises par la municipalité (maisons Roca et Bourrat) a également permis de mettre au jour un vestige très bien conservé du mur d’enceinte médiéval, avec même une partie de l’ancien chemin de ronde muni de son parapet. L’avenue de la République a ainsi retrouvé toute sa largeur d’origine à cet endroit où le patrimoine communal est désormais rendu bien visible et pleinement valorisé. De l’autre côté du mur, dans la cellere, c’est la destruction d’une autre aile de la maison Bourrat qui conduit pour sa part à un agrandissement du parvis de l’église des Saintes-Hosties. Plus pratique pour les cérémonies de plein air, cet espace s’étendant jusqu’au pied de l’enceinte médiévale ainsi dégagée offre également un meilleur recul pour apprécier la façade de l’édifice religieux. 

Please reload