Un espace en plein air pour spectacles et concerts

19/09/2018

 

 

 

 

Hier, mardi 18 septembre 2018, les bâtiments tout récents qui abritent le siège du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) Perpignan Méditerranée ont laissé en soirée la musique s’extraire de leurs murs pour investir un nouvel espace en plein air, une scène extérieure flanquée de plusieurs rangées de gradin, une Agora à la fois ouverte et sécurisée qui permet désormais, aux beaux jours, de profiter de spectacles et de soirées animées par les élèves et enseignants du Conservatoire.


Après avoir dévoilé la plaque donnant à ce nouveau lieu artistique le nom du célèbre pianiste et compositeur d’origine catalane, Isaac Albéniz, né à Camprodon (en passant la frontière espagnole, juste après Prats-de-Mollo), Jean-Marc Pujol, président de Perpignan Méditerranée Métropole et Daniel Tosi, Directeur du CRR ont pris tour à tour la parole, le premier pour souligner « l’excellence de notre Conservatoire, au même niveau que des établissements comme Lyon et Bordeaux, qui offre un enseignement d’une qualité exceptionnelle et apporte dans le même temps, de la façon la plus large possible, une ouverture d’esprit tellement nécessaire et indispensable ». Le second, Daniel Tosi a quant à lui profité de cette inauguration pour présenter la saison culturelle du CRR, dont la plaquette attractive et dynamique vient tout juste d’être éditée.


Rappelant que la production et la diffusion de spectacles reste inséparable de l’activité d’enseignement et de transmission du Conservatoire, où professeurs et élèves des différents départements, de musique, de danses, de théâtre, viennent se frotter à la scène et au public, le directeur du CRR a mis en exergue les points forts d’une nouvelle année foisonnante, avec ses grands événements – hommage à Georges Bousquet le 13 octobre ; œuvres de Maurice Ravel jouées par l’orchestre d’harmonie du Conservatoire accompagné de 200 choristes pour commémorer le centenaire de l’armistice le 11 novembre ; traditionnel concert en la cathédrale Saint-Jean de Perpignan le 18 décembre, « Le Messie » de Haëndel pour ne citer que les prochains -, avec également les productions des antennes d’enseignement musical, des opérettes en 2019 pour l’année Offenbach, le Festival Prospective XXIème siècle, les musiques actuelles, la semaine théâtrale, etc. – etc.


« Merci à tous de tenir toujours cette maison au plus haut, elle qui accueille des étudiants du monde entier et rayonne bien au-delà de son territoire, merci d’assurer la transmission d’une culture musicale et artistique toujours vivante et, après les paroles, place à la musique !» a conclu Daniel Tosi, troquant le micro contre sa baguette de chef d’orchestre et, devant une large assemblée, composée à la fois d’élus et de personnalités locales, de professeurs et d’élèves mais aussi de riverains venus découvrir cette nouvelle Agora, dirigeant dès lors un spectacle inédit intitulé « catalinissimo ».


Véritable hymne au pays catalan, à son identité, ses paysages, sa culture, son unité profonde, les chants interprétés dans la langue du pays par une jeune soprano prometteuse, Lauranne Oliva, accompagnés par les cordes et précédés par une déclamation des paroles en version française par la section théâtre, on permis à l’ensemble du public réuni sur ce bel espace de plein-air, ses trois rangées de gradins, ses 230 places assises, de savourer les « Parfums d’Albères », de contempler « Les villages de l’Emporda » et de vibrer à l’unisson au rythme des accents couleurs sang et or. Les riverains aux fenêtres et les promeneurs s’arrêtant le long de la palissade qui délimite l’Agora Isaac Albéniz ont même pu se mêler ponctuellement à cette communion musicale.


C’est bien là tout l’attrait de ce nouveau lieu de diffusion, accessible au cœur du Conservatoire mais aussi ouvert sur la cité, vivant et animé lorsque la chaleur de la journée fait place aux soirées étoilées.

 

 

 

 

 

 

Please reload