Point d’étape sur le Contrat de ville

18/10/2017

Le comité de pilotage du contrat de ville organisé ce vendredi 18 octobre 2017, en début d’après-midi, au siège de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) a permis de dresser un bilan des actions menées en 2016 grâce au soutien des différents financeurs mobilisés : l’Etat, le bloc communal communauté urbaine – Ville de Perpignan, le Conseil Départemental’66, la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée et la Caisse d’Allocation Familiale (CAF’66).

 

 

Parmi les initiatives soutenues, le triptyque « éducation – lien social – emploi » est particulièrement bien représenté, avec 2/3 des initiatives soutenues sur ces thématiques. Co-construit avec la société civile, le contrat de ville identifie une centaine d’actions dont 86% sont désormais engagées. La réunion a également permis d’élaborer le nouvel appel d’offres à publier sur les sites Internet des différentes institutions à compter du 6 novembre et jusqu’au 22 décembre 2017.

 

S’agissant plus particulièrement du volet social du NPNRU, Olivier Amiel, adjoint au maire de Perpignan en charge de la Politique de la Ville, spécialiste des quartiers du centre-ville Saint-Jacques et Saint-Mathieu, entr’autres, a souligné « il ne s’agit pas d'agir que sur le volet urbain, mais également il faut agir sur le volet humain, c'est à dire l'emploi, la solidarité et la sécurité (…) ».

 

De son côté, Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, président de PMM, a insisté, en présence du préfet des P-O, Philippe Vignes, et du conseiller régional, Jacques Cresta (représentant la présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga), sur la nécessité « incontournable d’une stratégie territoriale pour réunir les quartiers prioritaires afin d’éviter la fragmentation (…) ». Il s’est félicité de l’ensemble des actions engagées, parlant d’un réel progrès au plus près des citoyens : « en agissant ainsi, en partenariat(s), nous améliorons la qualité de vie du quotidien de nos concitoyens, nous embellissons leur cadre de vie mais surtout nous renforçons le lien social, nous le recréons là où il avait pratiquement disparu. Il est important, étape par étape, de vous rendre des comptes, comme nous le faisons aujourd’hui. Les engagements pris sont certes nombreux, sont certes ambitieux, ils doivent témoigner d’une certaine solidarité et ne pas être uniquement un constat arithmétique ».

 

L’ordre du jour invitait la centaine de participants – Directeurs généraux de collectivités territoriales, représentants du monde associatifs, décisionnaires, etc. - à faire un tour d’horizon sur : l’état d’avancement de l’appel à manifestation d’intérêt Saint-Jacques (Perpignan) ; le volet social du projet NPNRU ; les échanges avec les Conseils citoyens ; le calendrier de travail du Comité de coordination… et bien sûr, en avant-propos, à se prononcer sur le rapport 2016 (à partir de l’avancement par objectif).

 

A la tribune (de gauche à droite) : Philippe CIEPLIK, directeur de la Caisse d’Allocations Familiales des P-O (CAF’66), Jean-Marc PUJOL, maire de Perpignan et président de PMM, Philippe VIGNES, préfet des P-O, Olivier AMIEL, adjoint au maire de Perpignan en charge de la Politique de la Ville, et Jacques CRESTA, conseiller régional représentant la présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Carole DELGA.

Please reload