Environnement : PMM à la pointe de l’utilisation des énergies renouvelables !

09/06/2017

La communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) sera bientôt le premier territoire de tout l’Arc méditerranéen à avoir une production de biométhane issue de la méthanisation des boues de sa station d’épuration, et à injecter cette énergie renouvelable (EnR) dans le réseau de gaz naturel. C’est une première dans la région Occitanie/ Pyrénées Méditerranée.

 

Cette bonne nouvelle - après l’avoir annoncée (et expérimentée), à Perpignan, le 19 mai dernier, lors du salon annuel de l’association départementale des maires et de l’intercommunalité des P-O – MM. Dominique Schemla, vice-président de PMM délégué au Développement Durable et aux  EnR, et Claude Bompard, Directeur territorial GrDF Aude & P-O, l’ont portée jusqu’à Bordeaux, le 1er juin dernier.

Produire localement du gaz renouvelable en méthanisant les déchets agricoles, ménagers ou les boues de station d’épuration et injecter ce biométhane dans le réseau de distribution de gaz naturel semblait réservé au nord de la France où vingt-six sites d’injection sont déjà en service. Le sud de la France relève désormais le défi : se chauffer, avoir de l’eau chaude, cuisiner avec un gaz obtenu par traitement de nos déchets et entrer ainsi dans l’économie circulaire. Le virage est en effet amorcé par les collectivités locales et territoriales – telles PMM – GRDF et, naturellement, les acteurs de la filière Biogaz, « pour faire du gaz naturel une énergie renouvelable à part entière ».

 

Dominique Schemla reconnait là « un chantier unique sur tout l’Arc méditerranéen. C’est surtout la satisfaction de voir aboutir un projet majeur dans notre politique résolue en matière de transition énergétique et d’économie circulaire ».

A ses côtés, Claude Bompard confirme que « le Biotméthane a toute sa place dans le mix des énergies renouvelables locales. Dans son utilisation BioGNV, c’est aussi un carburant propre qui facilite la transition énergétique dans le domaine des Transports. Je suis donc très heureux de cette première signature de partenariat passé avec Perpignan Méditerranée Métropole ».

 

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, président de PMM, reconnait lui aussi, et s’en félicite, « que nous sommes engagés dans la transition énergétique – éolien, photovoltaïque, traitement des déchets… - depuis longtemps à présent. La production de biométhane est peu chère, pertinente, nous allons ainsi dégager des résultats et même des bénéfices appréciables ».

Enfin, Francis Clique, 1er adjoint de la Ville de Canet-en-Roussillon, vice-président Eaux & Assainissement de PMM, se réjouit « de l’aboutissement d’un dossier atypique, dans le cadre de mes délégations, car j’avais le sentiment au tout début de l’aventure, que j’étais le seul à y croire. Bien heureusement, le Président  Jean-Marc Pujol a été l’un des premiers convaincus ! ».

 

 

 

Please reload