Mobilités : la Métropole affirme sa solidarité vis-à-vis du GIHP

12/04/2017

 

Mercredi 12 avril à 11h dans l’amphithéâtre du siège de la communauté urbaine, le Président Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan ainsi que le vice-président délégué aux Mobilités, Daniel Mach, maire de Pollestres présentaient, aux côtés de Thierry Balix, président du Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques du Languedoc Roussillon (GIHP-LR), le renforcement du service de déplacement à la demande mis en place sur le territoire depuis plus d’une dizaine d’années.

 

Jean-Marc Pujol a d’abord souligné « la nécessité de dégager les investissements nécessaires et de trouver des réponses adaptées pour que ces personnes puissent, à travers un service performant et reconnu, mener une vie la plus normale possible ». Daniel Mach a rappelé ensuite que « nous avons trois objectifs majeurs en matière de mobilité : la bonne desserte de l’ensemble des 36 communes, le développement territorial et l’accessibilité des transports aux personnes à mobilité réduite. Le GIHP-LR joue pleinement son rôle en cette matière ». Car si les bus et les lignes de PMM sont de plus en plus accessibles, certaines situations de handicaps nécessitent un transport adapté.

 

De 2006 à 2013, ce service du GIHP-LR a été assuré en partenariat avec le Conseil Départemental des P-O (CD’66) ; il était proposé sur tout le département des Pyrénées-Orientales. Depuis 2013, le CD’66 a mis en place un service de substitution qui intervient hors communauté urbaine, et PMM a renouvelé son soutien au GIHP par une subvention dont le montant, révisé annuellement, a régulièrement augmenté.


Au regard de la qualité du service proposé par le GIHP-LR et qui est louée unanimement par ses utilisateurs ainsi que des besoins toujours croissants en matière de mobilité (20% des demandes de services n’étaient pas satisfaits), les élus communautaires ont décidé de manière unanime de renforcer cette année la subvention accordée au GIHP-LR. Il s’agit de lui permettre de mieux répondre aux besoins en achetant deux véhicules supplémentaires et en recrutant deux conducteurs.

Cette subvention annuelle a été augmentée de 60 000 euros pour s’élever désormais à 442 700 €.

 

En charge de ce service de transport spécialisé sur notre territoire, le GIHP-LR est une association reconnue d’utilité publique, qui a été créée en 1966 à Montpellier. Aujourd’hui, il propose une prise en charge globale de la personne handicapée : transport, logement, soins, vie sociale, grâce à des équipes pluridisciplinaires (ergothérapeutes, assistantes sociales, infirmières, médecins, etc.). L’objectif est de permettre, pour ceux qui le souhaitent, de vivre à domicile.

 

Les déplacements ne coûtent que 1 euros par trajet et par personne, avec un service 7 jours sur 7, des amplitudes horaires importantes ainsi qu’une grande souplesse vis-à-vis des demandes spécifiques. Son accès est conditionné à l’adhésion au GIHP-LR (coût de l’adhésion annuelle = 25 €) elle-même liée à l’obtention préalable d’une carte d’invalidité. Cela concerne des personnes souffrant d’un handicap permanent : moteur (en fauteuil roulant) ou visuel (cécité, « étoile verte » ou « canne blanche »).

 

Présent lors de la manifestation du 12 avril, le président du GIHP-LR, Thierry Balix, lui-même en situation de handicap, a salué avec une émotion très communicative le soutien solide et durable de la communauté urbaine. « Merci pour votre écoute, votre sensibilité, votre humanité » a-t-il déclaré en substance, « car la mobilité est essentielle pour permettre à des personnes comme moi de ne pas se sentir emprisonné, de conserver autant que possible une vie sociale, et active ».

 

 

Chiffres clés

 

• 242 916 km parcourus en 2016,

203 496 en 2015,

227 340 en 2014

 

• 18 372 personnes transportées en 2016.

17 604 en 2015

16 968 en 2014

 

• 57% des personnes transportée sont en fauteuil, 43% des non voyants.

Please reload