Estagel : le forage protégé

29/03/2017

En début d’année, Perpignan Méditerranée Métropole a acheté deux parcelles agricoles sur la commune. Ce type d’acte est courant pour réserver un espace destiné à la construction de logements ou d’une zone d’activités économiques, plus rare lorsqu’il vise la protection d’un forage au-delà de son périmètre immédiat. Pourquoi, comment ? C’est simple : pour les parcelles assez proches du captage, les contraintes de protection sont élevées et, même si à un instant donné les activités sont compatibles avec sa sauvegarde, au gré des cessions, il est difficile de le garantir sur la durée.

Maîtriser le foncier et l’activité qui s’y installe représente donc une solution idéale pour la collectivité souhaitant assurer la protection de l’eau potable contre toute pollution accidentelle. Le bail de l’agriculteur bio présent sur la première parcelle de 70 ares acquise par Perpignan Méditerranée Métropole sera ainsi repris, tandis que la seconde parcelle verra l’installation d’une culture de figues ; celle-ci ne nécessite en effet ni traitement ni beaucoup d’eau.

 

 

Un captage prioritaire


Depuis plusieurs années une démarche globale de reconquête de la qualité à la source est menée par PMM sur plusieurs captages prioritaires, dont celui d’Estagel. Au-delà des 7 ha les plus sensibles que la communauté urbaine souhaite progressivement acquérir, celle-ci s’engage aux côtés des services municipaux, des agriculteurs et des habitants afin de réduire l’usage des pesticides.
Un dépliant disponible en mairie détaille l’ensemble des mesures mises en oeuvre pour cela.

 

 

Tags:

Please reload