Vers une protection de la Têt

27/03/2017

C’est un appel d’offres à 10 millions d’euros qui vient d’être publié par la communauté urbaine le mois dernier. Son enjeu ? Améliorer encore la qualité des eaux traitées par la station d’épuration de Perpignan afin de mieux protéger la Têt, sa flore et l’environnement.

 

Après la construction d’un nouvel équipement plus performant en 2008 (40 M€ d’investissement), puis la création d’un bassin d’orage en
rive gauche du fleuve en 2011 (4 M€) et enfin d’un second en rive droite en 2015 (8 M€), Perpignan Méditerranée Métropole va parachever la protection de cet espace naturel remarquable à travers la mise en place d’une unité de traitement dite « tertiaire ».

Chargé en particulier d’éliminer le phosphore résiduel, ce type d’équipement à la technologie pointue n’est développé que par
les grands groupes nationaux.

 

 

 

Please reload