Déplacement de la déchèterie de Saint-Féliu d’Avall sur la commune de Le Soler…

16/12/2016

C’est en présence de très nombreuses personnalités qu’a eu lieu, le jeudi 15 décembre 2016 en matinée, l’inauguration de la nouvelle déchèterie sur le territoire de la commune du Soler. Parmi ces personnalités : François Calvet, maire de Le Soler, sénateur des P-O et 1er président de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), Jean-Marc Pujol, président de PMM, maire de Perpignan, Fernand Roig, président du SYDETOM’66, Robert Olive, député de la circonscription, ainsi que les vice-présidents de PMM : Gilles Foxonet, Dominique Schemla et Robert Taillant. Sans oublier les entreprises qui ont réalisé le projet.

La compétence « élimination et valorisation des déchets ménagers et assimilés » a été transférée des 17 communes membres à Perpignan Méditerranée en 2004.

 

 

Aujourd’hui, le territoire communautaire compte 36 communes et un réseau de 10 déchèteries.
Ce sont plus de 395 000 usagers qui ont fréquenté ces 10 déchèteries communautaires en 2015, et 55 000 tonnes de produits déposés dont 36 000 tonnes ont été valorisées et donc, écartées de l’enfouissement.

Transférée de la communauté de communes Roussillon Conflent, la déchèterie de Saint Féliu d’Avall, desservait, par voie de convention, les communs membres de cette collectivité en complément des communes situées à l’ouest du territoire de Perpignan Méditerranée (Saint Féliù d’ Avall, Le Soler, Pézilla la Rivière...).
Suite au désengagement de la communauté de communes en 2010 l’opportunité s’est alors présentée de replacer cette déchèterie au cœur de son bassin  de vie, l’objectif étant de desservir les  45 000 usagers des communes de Le Soler, Saint Féliù d’Avall, Pézilla la Rivière, Villeneuve la Rivière, et les quartiers ouest de Perpignan, dont  l’accès est désormais facilité par la 4 voies.

Véritable référence dans la région, cet équipement innovant, est le produit d’une concertation constructive avec les différents acteurs internes (Syndicats, agents…) et externes (DDTM, ARS, ADEME...).

L’opération a été soutenue financièrement par l’ADEME, le SYDETOM 66 et le Conseil Départemental 66. Elle est intégrée dans le projet plus global, initié en 2011 par Perpignan Méditerranée, visant la mise en conformité de l’entier réseau des déchèteries communautaires.

Cet équipement axé sur le développement durable, ambitionne d’améliorer la gestion des déchets et de garantir une sécurité accrue par rapport à un site traditionnel, tout en favorisant le recyclage et l’économie sociale et solidaire

La sécurité des usagers et des personnels est assurée par un vidage à plat, un compactage immédiat des produits limitant les vols et la mise en place d’une vidéosurveillance.

De plus, la configuration du site permet une adaptabilité à l’évolution des catégories de flux et à la réglementation.

Sa conception facilite le geste de tri mais aussi la revalorisation et le réemploi grâce à une organisation des flux, agencés par catégories de produits, et une signalétique adaptée.

A titre informatif, les matériaux acceptés sur le site sont : les Métaux, le Bois, le Carton, les Meubles, les Encombrants, le Réemploi, les Déchets Ménagers Spéciaux (DMS), les Déchets d’Equipements Electrique et Electronique (DEEE), les Textiles, le Verre, les Gravats et les Déchets Verts.
L’objectif contractualisé avec l’ADEME est de réceptionner 6 000 tonnes de déchets par an et d’en valoriser 60 %.

L’opération d’1,1 million d’euros pour la communauté urbaine est subventionnée à hauteur de 300 000 €  (150 000 € ADEME, 100 000 € SYDETOM 66, 50 000 € Conseil Départemental 66).

Le SYDETOM66 gestionnaire de la plateforme de déchets verts assure quant à lui un financement à hauteur de 400 000 € de travaux.
 
Cet équipement s’inscrit dans la démarche d’éco-exemplarité initiée par Perpignan Méditerranée Métropole depuis plusieurs années.

Please reload