BERGES DE LA TÊT

28/04/2017

 

L’événementiel « On a marché sur la Têt » organisé en juillet 2016 constituait les prémisses du vaste projet d’aménagement, de valorisation et d’appropriation du fleuve porté par la communauté urbaine. Depuis septembre 2016, les premières étapes de cette action-phare du projet de territoire « Terra Nostra » se concrétisent : début des travaux sur l’avenue Torcatis à Perpignan et rendu de l’étude sur le tracé de la future voie verte entre Saint-Féliu-d’Avall et Canet-en-Roussillon. Beaucoup d’autres suivront…

 

La Têt, c’est l’un des espaces naturels emblématiques de notre territoire, l’axe direct qui relie plusieurs de nos communes à la méditerranée, un fleuve dont même le caractère tumultueux fait écho aux traits du catalan : difficile d’accès, capable d’emportements soudains, mais aussi généreux et endurant, à la richesse authentique préservée par une nature abrupte. Partager cette identité, la valoriser auprès de tous les habitants, tous les publics – jeunes, familles, seniors, riverains, touristes, usagers d’aujourd’hui et de demain- : c’est tout l’enjeu du projet Es Têt.

 

S’approprier le fleuve, vivre cette connexion physique à la Méditerranée pour les habitants des communes traversées par son cours : c’est tout l’enjeu du grand projet d’aménagement de la Têt, action phare du projet de territoire « Terra Nostra » de la communauté urbaine. Si les premiers aménagements se concentrent sur la ville de Perpignan, le projet global porte sur l’intégralité des 22 kilomètres qui constituent l’axe vertical de Perpignan Méditerranée Métropole, l’emblème de la trame verte et bleue de son territoire.

 

Le cabinet BASE, qui a notamment réalisé l’aménagement des berges de la Saône, a finalisé ses études, avec au programme : la mise en valeur des abords du fleuve et de points d’intérêt touristiques régulièrement répartis, différentes portes d’accès aux rives de la Têt et, surtout, la réalisation d’un itinéraire piéton et cyclable de Saint-Féliu d’Avall à Canet-en-Roussillon et la mer.

 

Chargé de la mise en place du projet de territoire « Terra Nostra » dont l’aménagement des rives du fleuve constitue le cœur, François Calvet, 1er vice-président de Perpignan Méditerranée Métropole explique : « Transparent comme l’eau, avec son espace de concertation mobile le long des berges de la Têt, ce projet rendra plus attractif ces richesse qu’on a sous les yeux et qu’on cherche ailleurs. Chacun pourra s’approprier cet espace, y être sensibilisé, goûter des moments de détente et de communion avec la nature, seul ou en famille ».

Please reload