Politique de la ville – Contrat de ville 2015-2020

31/10/2016

Le 28 octobre dernier s’est tenu au siège de Perpignan Méditerranée Métropole, le second Comité de pilotage de la Politique de la ville de l’année 2016.

 

Depuis la réforme de la politique de la ville de 2014 et dans un souci de plus de démocratie, notamment à destination des habitants des quartiers, des conseils citoyens ont été mis en place dès 2015 dans les neuf quartiers prioritaires de la ville de Perpignan afin de réfléchir avec eux, à la mise en place, via des actions concrètes, des nouveaux contrats de ville 2015-2020.

Aux côtés de ces nouveaux acteurs,  l’ensemble des institutions : Etat, Conseil Régional, Conseil Départemental, Caf, la Caisse des Dépôts et Consignations, la Ville de Perpignan, la communauté urbaine Perpignan Méditerranée ainsi que  les bailleurs sociaux,  étaient présents, marquant ainsi leur intérêt pour le contrat de ville de Perpignan.

En ouverture de ce comité de pilotage, l’Etat a présenté un nouvel axe du contrat de ville : la Prévention de la radicalisation et a  ainsi évoqué le diagnostic et l’état des lieux de cette problématique sur le territoire de la communauté urbaine.

Lors de cette réunion,  furent ensuite présentés les différents projets de rénovation urbaine dans le cadre du Nouveau Projet de Renouvellement Urbain (Npru) de la ville de Perpignan (orientation du projet urbain à Saint-Jacques et les projets de renouvellement urbain du Champ de Mars, de la Diagonale du Vernet et du Nouveau Logis)

Des maquettes et petits films projetés ont vraiment permis à l’auditoire d’évaluer concrètement l’étendue des travaux et surtout de visualiser les résultats, qui sans aucun doute, participeront à améliorer le cadre de vie des habitants de ces quartiers et donner par ailleurs une image positive  et très attrayante de la ville de Perpignan.

A l’issue de toutes ces présentations, des échanges très riches entre les conseils citoyens, et les représentants des institutions  ont eu lieu. Ceux-ci ont notamment portés sur la question de la gestion urbaine de proximité, les transports en commun.  Les conseils citoyens ont également soulignés lors de leur intervention la qualité de la concertation avec les différentes institutions même si des pistes de progrès doivent être mises en place.

Sur ce point,  il a d’ailleurs été rappelé que Madame la Secrétaire d’Etat à la politique de la Ville s’était rendue à Perpignan le 15 octobre afin de rencontrer l’ensemble des conseils citoyens et qu’elle avait salué la démarche exemplaire de co-construction mise en place dans le cadre du contrat de ville de Perpignan.

Ce Comité de pilotage est sans doute le point de départ d’une nouvelle ère de concertation entre les habitants et les institutions où il est possible de mêler la technicité des grands projets et des orientations politiques, la prise en compte de la parole des habitants.

 

Please reload