BASSIN MANADELL À PÉZILLA LA RIVIERE

01/01/2015

 

La protection complète de Pézilla-la-Rivière contre les crues centennales se finalise aujourd’hui sous la double impulsion de la communauté urbaine et de la commune. Après le creusement d’un premier bassin en amont du ravin des Gourgues en 2013, celui de la « Vigne d’en Désiré », Perpignan Méditerranée Métropole réalise, depuis le mois de juin et jusqu’à la mi-octobre 2016, l’extension de 15 000 à 55 000 m3 d’un second bassin de rétention des eaux de pluie, celui de « El Torrent ». L’élargissement du pont blanc pourra ensuite être réalisé, parachevant ainsi la démarche de mise en sécurité des biens et personnes contre les débordements intempestifs de cet affluent du Manadell.

 

En 1999, la montée des eaux avait provoqué, au niveau du pont blanc, une brèche par laquelle celles-ci s’étaient engouffrées pour ruisseler jusqu’au cœur du village. Même si des ouvrages de protection avaient été rapidement réalisés au lendemain de la catastrophe naturelle, la cause des débordements demandait encore à être efficacement résolue. Pour cela, il fallait élargir le passage du pont, tout en améliorant les capacités de la retenue d’eau de « El Torrent » afin d’éviter tout report des risques vers l’avall (Baho, Villeneuve-la-Rivière, Saint-Estève…).

 

Durant les cinq mois de chantier, de juin à octobre, le bassin de rétention « El Torrent » aura été le théâtre d’un véritable ballet de poids lourds. L’évacuation des terres a en effet représenté le remplissage de plus de 2 000 camions de 25 tonnes !  L’opération, principalement financée par la communauté urbaine sur ses fonds propres (et 60 000 euros du conseil départemental), a représenté un investissement de près d’1 million d’euros. Celui-ci aurait d’ailleurs été très supérieur sans une démarche d’autorisation de carrière menée auprès des services de l’Etat ; grâce à cela, les terres évacuées ont trouvé preneur chez un particulier voisin menant des travaux de remblais.

Please reload