Un équipement pour avoir bonne « Têt »

13/09/2016

Sur le territoire, c’est le plus grand chantier de l’année en matière d’assainissement. Démarrée en mai 2016, l’extension de la station d’épuration de Sainte-Marie-la-Mer représente un investissement de près de 4 millions d’euros de la communauté urbaine, avec une aide de 17% de la part de l’Agence de l’Eau. Une seconde unité de traitement va être construite pour une mise en service du nouvel équipement au printemps 2017.

 

 

Afin de répondre au développement des communes desservies par la station d’épuration -Sainte-Marie-la-Mer et Villelongue-de-la-Salanque-, l’équipement verra sa capacité augmenter de 18 000 à 25 000 « Equivalents habitants » (EqH). Pour cela, c’est une seconde filière de traitement complète qui va être construite, occasionnant 10 mois de travaux pour une dizaine d’entreprises locales de travaux publics.

 

Et ces nouveaux ouvrages et équipements sont particulièrement performants, innovants à bien des points de vue : économie d’énergie pour la nouvelle génération de sur-presseur d’air (-30%) des bassins d’aération, ainsi que le traitement de finition type « biocide », gain financier et environnemental également pour ce dernier dont les résidus ne créent pas d’impact négatif sur le milieu naturel, et la Têt (contribution à la bonne qualité des eaux de baignade).

Please reload