ÉVALUATION DU BRUIT

26/09/2017

L'environnement sonore quotidien est composé de différents bruits et leur appréciation se module en fonction des lieux, des perceptions, et des périodes. Le bruit est dû à une variation de la pression dans l’atmosphère.

 

 

Pourquoi une cartographie du bruit ?

 

 

L’environnement sonore compose la vie urbaine et sa qualité est une des préoccupations principales des habitants.

La directive européenne 2002/49/CE du 25 juin 2002 relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement définit une approche commune à tous les états membres de l'Union Européenne visant à éviter, prévenir ou réduire en priorité les effets nuisibles de l'exposition au bruit dans l'environnement.

La directive européenne est issue d’un certain nombre de constats :

- 25% de la population européenne se plaint de la gêne liée au bruit ;

- Certaines législations nationales sont incomplètes ;

- Nécessité d’établir une politique commune à l’UE.

 

Les textes transposés en droit français demandent aux agglomérations de plus de 100 000 habitants de se doter de moyens afin d’évaluer le bruit dans l'environnement urbain et impose de diffuser au grand public les cartes du bruit urbain et le nombre d'habitants exposés.

Les communes concernées doivent mettre en place des dispositifs (Cartographies) qui sont ensuite complétés par des programmes d’actions pour anticiper, réduire et corriger les effets du bruit (Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement - PPBE).

L’objectif de la cartographie stratégique du bruit est principalement d’établir un référentiel, à l’échelle de grands territoires, qui puisse servir de support aux décisions d’amélioration ou de préservation de l’environnement sonore.

 

 

CARACTÉRISATION DU BRUIT : Le bruit se caractérise par sa fréquence : grave, medium, aiguë (mesurée en hertz), par son intensité (mesurée en décibel « dB ») et son évolution dans le temps. Le décibel n’est pas une échelle linéaire.

 

DÉCIBEL : À chaque fréquence peut être associée une pression et une mesure en décibel. Une valeur pondérée du décibel a été instaurée afin de prendre en compte la sensibilité de l'oreille humaine, qui varie en fonction de la fréquence. Les niveaux de bruit sont alors exprimés en décibel A - dB(A).

 

 

 

-> CONSULTER LES CARTES DU BRUIT

 

 

-> Pour plus d'information, visualisez le résumé non technique

 

-> Télécharger les statistiques

- Globales (pdf)

- Par commune (pdf) - manque les données pour les communes intégrées en 2011

 

Please reload