32 dossiers à l’ordre du jour du Conseil communautaire

02/02/2016

Trente-deux dossiers figuraient à l’ordre du jour du Conseil communautaire de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), qui a eu lieu hier lundi 1er février 2016. Commencé à 17h, le Conseil s’est terminé à 20h 35.

 

 

C’est le président Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, qui a ouvert la séance. Avant d’entrer dans le vif du sujet il a tenu à faire voter une motion de soutiens aux salariés du Groupe Vandermootele-Panavi (leader européen de la boulangerie), à Saint-Estève, menacés de perdre leurs emplois.

 

Parmi les grands dossiers présentés : la Charte de fonctionnement PMM (point N°3 de l’ordre du jour) a été adoptée à l’unanimité des élus présents. Les conseillers communautaires siégeant au sein de la Majorité ou au sein de l’Opposition « se sont réjouis » de constater que « lors de la rédaction du document il avait été tenu compte de leurs observations, notamment en ce qui concerne le rôle prépondérant de la commune qui reste au cœur de l’action communautaire ».

 

Parmi les dossiers soumis au vote de l’Assemblée communautaire, ont été adoptés à l’unanimité les dossiers suivants : N° 1, 2, 3, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 18, 22, 23, 24, 25, 26, 30, 31 et 32.

 

Les dossiers soumis au vote de l’Assemblée qui ont été approuvés malgré le vote contre du Groupe FN/ RBM : N° 19, 20 et 21.

C’est Marc Médina, maire de Torreilles, qui en tant que président du Groupe Majoritaire (LR/ UDI/ UC) a signé la déclaration générale dans le cadre du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB), tandis qu’il revenait à Bernard Dupont, maire de Canet-en-Roussillon, conseiller régional, de présenter et détailler ce DOB 2016 en sa qualité de vice-président de PMM en charge de la Délégation des Finances. Dans la foulée, Bernard Dupont a rendu publique l’approbation du rapport de la Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées du 14 décembre 2015.

 

Please reload